Logo de l'école   Athénée Royal d'Ouffet

"Ouvert à tous respectueux de chacun"

Rue Mognée, 21 - 4590 Ouffet
Tél: 086/36.62.77 - Fax: 086/36.61.81
arouffet@skynet.be

Bannière
L'ensemble des personnels vous souhaite la bienvenue sur le site de l'ATHÉNÉE ROYAL D'OUFFET!

Projet Ecole

ATHÉNÉE ROYAL D’OUFFET

ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL ET SECONDAIRE


« OUVERT A TOUS, RESPECTUEUX DE CHACUN »


PROJET D'ETABLISSEMENT

2012-2015


« Le projet d’Etablissement définit l’ensemble des choix pédagogiques et des actions concrètes particulières que l’équipe éducative de l’Etablissement entend mettre en œuvre en collaboration avec l’ensemble des acteurs et partenaires visés à l’article 69, §2, pour réaliser les projets éducatif et pédagogique du pouvoir organisateur »
(Décret « Missions de l’Ecole » (07/97)



TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION
I. REUSSITES PEDAGOGIQUE ET EDUCATIVE
   I.1. Section fondamentale annexée à l’Athénée Royal d’Ouffet
   I.2. Enseignement secondaire - Objectifs :
            I.2.1. Principes transversaux
            I.2.2. Premier degré
            I.2.3. Deuxième degré général
            I.2.4. Deuxième degré professionnel
            I.2.5. Troisième degré général
            I.2.6. Troisième degré professionnel
II. REUSSITE SOCIALE
III.REUSSITE DE L’INSTITUTION
CONCLUSION


INTRODUCTION


Un projet d’Etablissement naît quand la culture et le sentiment d’appartenance deviennent volonté commune d’atteindre un objectif.

La culture d’école se fonde sur la ressemblance;
le projet d’Etablissement vise à la performance.

La culture est statique ou mouvante.
Le projet se veut dynamique.


LE PROJET D’ETABLISSEMENT :

Unir les volontés, les traduire en actions cohérentes susceptibles de faire de l’école un lieu de réussite et d’épanouissement pour tous.



Aboutir à la réussite des 3 composantes de l’Etablissement :
I. Réussites pédagogique et éducative, qui constituent notre raison sociale.

II. Réussite sociale qui se traduit par la satisfaction des personnels : capacité de recevoir en échange de ce qu’ils donnent eux-mêmes.

III. Réussite de l’institution qui se manifeste à travers son expansion, l’augmentation du nombre d’élèves, la confiance du public et des pouvoirs subsidiants, l’image externe de l’Etablissement.
En fait, ces trois réussites sont des composantes de la réussite globale. LA COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE D’OUFFET CONSIDÈRE QUE CES TROIS ASPECTS SONT INDISSOCIABLES, ET DOIVENT ÊTRE PRIS EN COMPTE CONJOINTEMENT. Il s’agit bien de synergie et d’efficience.


Lignes de forces
• Faire de l’école un lieu de bonheur et d’épanouissement, où enseignants et élèves se sentent bien, pour diverses raisons : convivialité du cadre de travail, communication aisée, compréhension, intégration, sentiment de sécurité, de stabilité..., en contraste avec une société en mutation et des structures familiales en évolution constante. Lutter contre l’absentéisme et le décrochage scolaire en assurant le bien-être scolaire de chaque élève.

• Prendre en considération chaque élève dans son individualité par un enseignement de proximité.

• Assurer à chaque élève les moyens de progresser dans sa scolarité, quelles que soient ses origines et/ou ses ambitions en encourageant chez tous le sens du travail et de l’effort.

• Faire des élèves et des professeurs les acteurs responsables de la vie dans l’Etablissement, et encourager les pratiques démocratiques ainsi que l’autonomie à tous niveaux.

• Créer les conditions favorables à l’insertion des élèves dans la vie sociale et professionnelle.

• Renforcer la présence de l’Etablissement au sein de la collectivité locale.


I. REUSSITES PEDAGOGIQUE ET EDUCATIVE


I.1. Section fondamentale annexée à l’Athénée Royal d’Ouffet.


Nos priorités :
• L’épanouissement des enfants.
• Le cheminement de chaque enfant vers son plus haut niveau de potentialité.
• La prise de conscience responsable du respect de soi, des autres et de l’environnement.
• La prise en compte de chaque enfant dans son individualité.
Nos objectifs et actions concrètes:
• Privilégier une approche par compétences :
Dès la section maternelle, les conditions de manipulation sont créées au travers d’une approche concrète : jeux mathématiques ludiques, lecture fonctionnelle, réalisation de recettes, activités bac à sable.
Les conditions d’observation et de découverte sont également mises en œuvre par des excursions, des visites et des classes de dépaysement (dès la troisième maternelle). Les classes de dépaysement sont organisées tous les deux ans ce qui permet aux enfants de partir une fois par cycle. Le lieu et le thème des classes de dépaysement varient à chaque fois.
Une continuité est assurée entre les cycles au niveau de chaque apprentissage permettant l’utilisation des acquis du cycle précédent pour progresser plus rapidement.
Les enfants sont sensibilisés très tôt à la lecture fonctionnelle. Une bibliothèque est mise à leur disposition dans chaque classe. Les élèves ont accès tous les quinze jours à un prêt de livres grâce au Bibliobus.
L’Etablissement participe à la « Dictée du Balfroid ».
• Développer l’éveil des enfants au travers de projets mobilisateurs aboutissant à des réalisations concrètes :
Expression corporelle, musicale et orale : des activités utilisant le corps en tant que moyen d’expression sont organisées durant les cours de psychomotricité et de gymnastique ainsi que durant le déroulement des projets en classe. De façon à exercer la mémoire et à acquérir le sens du rythme, les enfants se constituent un répertoire de chants nouveaux. Des spectacles sont organisés.
Expression écrite : les enfants réalisent un journal se nommant « Les Potins » relatant les activités de l’école. Ils inventent des récitations, des poèmes et produisent des textes variés adaptés au niveau de leur cycle.
• Favoriser l’apprentissage des langues :
Dès la maternelle, des activités ludiques ciblant la communication orale sont organisées. Ces cours ciblent l’éveil aux langues en section maternelle et plus particulièrement l’éveil au néerlandais en section primaire. A partir de la cinquième primaire, deux heures de néerlandais sont données par semaine.
• Favoriser l’apprentissage de la natation :
Dès la première primaire, l’organisation de modules de natation obligatoires durant le cours d’éducation physique sont organisés. Ces modules sont composés de dix séances successives qui favorisent un apprentissage efficace et cohérent de la natation dans l’objectif est d’apprendre à nager à chaque enfant en fin de scolarité primaire.
• Utiliser l’outil informatique :
L’outil informatique est utilisé pour la réalisation d’un journal, pour des recherches de documents et d’informations, pour effectuer des apprentissages individualisés visant à la remédiation. Grâce à des programmes adaptés, l’outil informatique est présent dès la première maternelle.
• Orienter et aider individuellement chaque enfant :
A l’issue de la troisième maternelle, un bilan de l’évolution de l’enfant sera réalisé conjointement avec le CPMS associé à l’Etablissement. L’orientation se fait au travers d’un conseil de cycle qui associe tous les professeurs du cycle, quelle que soit leur discipline, le CPMS et la Direction. L’enfant qui est dans une année complémentaire bénéficiera de remédiations supplémentaires et d’un travail dans la classe adapté sur base de la réalisation d’un dossier pédagogique spécifique à sa situation.
• Faciliter la liaison sixième primaire secondaire :
Des réunions de concertation, portant sur les objectifs et les méthodes, entre les instituteurs et les professeurs donnant cours au premier degré de l’enseignement secondaire sont organisées. Les élèves de sixième primaire participent à des activités organisées au degré inférieur de l’enseignement secondaire. Conjointement avec les professeurs du secondaire, ces activités organisées sont : ateliers cuisine, menuiserie, cours d’éducation physique, cours généraux, excursions communes avec le premier degré du secondaire.
• Intégrer le monde extérieur dans l’école :
Des animations spécifiques : bibliobus, muséobus, spectacles, conférences sont organisées dans l’enceinte de l’Etablissement. L’Etablissement participe aux opérations : « Ouvrir mon quotidien », « Un avocat dans l’école », « Effet de jeunes contre effet de serre ».
• Ouvrir l’école sur le monde extérieur :
Projet communal axé sur le travail de mémoire. L'ensemble des élèves de la Commune d'Ouffet, tous réseaux confondus, participent au Relais Sacré organisé durant le temps scolaire afin de commémorer l'Armistice. Des chants et messages de paix sont réalisés conjointement à cette occasion. Un projet de création d'une oeuvre d'art axée sur le souvenir, en partenariat les élèves de 5-6 primaires de la toutes les écoles de la Commune d'Ouffet est en cours. Cette oeuvre d'art servira de monument supplémentaire de recueillement dans la commune. Le projet comprend également deux voyages axés sur le souvenir: visite des Territoires de la Mémoire et visite du Fort de Breendonk.
L’Etablissement est membre de la FSEC (Fédération Sportive de l’Enseignement de la Communauté) et participe aux activités proposées.
L’Etablissement travaille en partenariat avec le CEReKI (Centre d'étude et de Recherche en Kinanthropologie) de l’Université de Liège et organise des journées sportives pour les enfants de la section maternelle.
• Favoriser le bien-être:
Grâce à des activités précises et ciblées, l’Etablissement promouvra la non-violence, la résolution pacifique des conflits et le respect d’autrui en développant l’éducation à la citoyenneté. En partenariat avec le CPMS, l’Université de Paix, le Creccide, l’AMO la Teignouse, une cellule « Bien-être » est créée dans l’établissement.
• Intégrer les élèves à besoins spécifiques, soit en adaptant les méthodes pédagogiques, soit en autorisant l’usage de tout matériel adapté (exemple : ordinateur portable), en concertation avec les diverses instances concernées par le handicap de l’élève (médecin, logopède, PMS, …) ; inviter des enseignants à se former dans l’aide aux élèves en difficulté spécifique : (dyslexie, dyscalculie, …).

• Respecter les convictions de chaque famille :
A travers des projets communs dans les cours de morale et de religion chaque enfant peut recevoir un enseignement à la tolérance : opération Tambours pour la Paix.
• Lutter contre le l’absentéisme et le décrochage scolaire :
En plus de l’application stricte des dispositions légales concernant l’absentéisme et le décrochage scolaires, l’Etablissement met en œuvre une politique préventive en rappelant systématiquement les dispositions légales en la matière dans des courriers envoyés aux parents. Un formulaire spécifique permettant de motiver les absences est mis à la disposition des parents. En cas d’absentéisme et de décrochage scolaire, le CPMS est immédiatement averti afin d’effectuer une action concertée dans l’intérêt de l’enfant.
• Favoriser la communication d’informations :
En début d’année scolaire, une réunion générale des parents est organisée. En section primaire, quatre bulletins permettent l’échange d’informations concernant l’évolution scolaire de l’enfant. Tant en section maternelle qu’en section primaire, une réunion de parents est systématiquement organisée au plus tard la semaine qui suit la remise des bulletins. En section primaire, au quotidien, le journal de classe est un outil d’échange d’informations entre l’élève, les parents et le personnel enseignant. Une farde de communication est également mise en place tant en section maternelle qu’en section primaire afin de favoriser les échanges d’informations. Les parents qui le souhaitent peuvent également recevoir l’ensemble des informations par courriel.

I.2. Enseignement secondaire - Objectifs :


I.2.1. Principes transversaux :
• Continuer à améliorer le cadre de vie : locaux, salles de classe, ateliers,... (peintures, entretien, équipements, machines, ...); sensibiliser les élèves au maintien de la propreté.

• Responsabiliser les professeurs dans leur rôle de repères et d’exemples pour les jeunes, sachant qu’ils exigent d’eux-mêmes autant qu’ils en exigent de leurs élèves. Pour ce faire, les soutenir dans leurs initiatives et dans leur action disciplinaire. Au sein de chaque discipline, les professeurs se concertent de façon à renforcer la cohérence des apprentissages au sein d’une même année d’étude et à permettre une progression harmonieuse d’année en année.

• Faire retrouver aux élèves le sens, sinon le goût, du travail et de l’effort, en rendant l’apprentissage plus motivant et pertinent, en multipliant de courts contrôles surprises, en imposant un contrat professeurs-élèves-parents concernant leurs obligations respectives en matière de tenue des journaux de classe. Dans les matières qui s’y prêtent, organiser selon un planning trimestriel la révision systématique des matières antérieures.

• Prévenir et contrer le harcèlement en mettant en place une cellule restreinte (éducateurs, 2 professeurs, PMS) chargée d’identifier rapidement ce type de situation et d’intervenir. Lutter ainsi contre une cause importante d’absentéisme et de décrochage.

• Intégrer les élèves à besoins spécifiques, soit en adaptant les méthodes pédagogiques, soit en autorisant l’usage de tout matériel adapté (exemple : ordinateur portable), en concertation avec les diverses instances concernées par le handicap de l’élève (médecin, logopède, PMS, …) ; inviter des enseignants à se former dans l’aide aux élèves en difficulté spécifique : (dyslexie, dyscalculie, …)

• Lutter contre le l’absentéisme et le décrochage scolaire :
En plus de l’application stricte des dispositions légales concernant l’absentéisme et le décrochage scolaires, l’Etablissement met en œuvre une politique préventive en rappelant systématiquement les dispositions légales en la matière dans des courriers envoyés aux parents. Un formulaire spécifique permettant de motiver les absences est mis à la disposition des parents. En cas d’absentéisme et de décrochage scolaire, le CPMS est immédiatement averti afin d’effectuer une action concertée dans l’intérêt de l’enfant.
• Rendre accessibles les outils de travail, et les moyens de culture ou de connaissance.. Développer à tous les niveaux le recours à l’informatique ; organiser des cours d’informatique chaque fois qu’une grille ou le nombre de périodes organisables le permet ; accroître le parc informatique, optimaliser le matériel existant et son utilisation ; intégrer l’utilisation de l’outil informatique dans le cadre des cours, en particulier dans les cours de remédiation, ainsi qu’en 1ère et 2ème années différenciées.

• Multiplier les excursions à caractère culturel.

• Impliquer des équipes dans les tournois sportifs organisés par la Fédération sportive de l’enseignement de la Communauté ; organiser des entraînements durant la pause de midi ; participer au Rhétos Trophy.

• Sensibiliser les élèves aux enjeux politiques et sociaux du pays et de la planète : environnement, sous-développement, Droits de l’Homme, mondialisation … ; rapports Nord/Sud : sensibilisation aux efforts de solidarité des régions occidentales envers les populations des pays émergents.
Moyens : Visites et rencontres dans le cadre des cours d’histoire, sciences sociales, français, sciences économiques et cours philosophiques :
Par exemple : visite du parlement européen à Bruxelles, visite du parlement belge ou du parlement wallon, assistance à une séance de tribunal (de préférence cours d’assises), rencontre avec des hommes politiques, des journalistes, rencontre avec des acteurs dans des O.NG. ; en collaboration avec la Ligue des droits de l’homme : travail sur les préjugés à caractère xénophobe et visite de l’exposition « Territoires de la Mémoire » par les classes de 1ère année ; organisation d’une journée multiculturelle pour le troisième degré ; visite du fort de Huy ; en collaboration avec Oxfam : petit déjeuner Oxfam dans le réfectoire suivi d’explications et d’un débat par niveau avec deux professeurs responsables sur la notion de commerce équitable,vente de ce type de produits par les élèves lors des récréations, accueil d’un stand lors de la journée « Portes Ouvertes », MRAX...) ou des associations : Greenpeace, Attac, Planning familial, ASBL Promotion et culture…
• Lutter contre les clivages au travers d’activités de cohésion mobilisant des élèves de tous âges et de toutes sections confondus : ° marche parrainée, journées sportives, journée « paracommando », ski de fond ° semaine du commerce équitable, ° organisation de spectacles artistiques au bénéfice de causes humanitaires , ° FraNed : projet linguistique impliquant en spirale tous les élèves qui apprennent le néerlandais, de la 3ème maternelle à la 4ème secondaire, à travers un spectacle, des exercices de correspondance, la visite de Bokrijk, et un échange linguistique avec une école néerlandophone.

• Prévention des assuétudes : Visite annuelle du Labyrinthe des toxicomanies (Huy), collaboration avec l’ASBL Huy Clos ; mise sur pied d’un groupe de réflexion, associant enseignants, parents, PMS et, si possible, les directions des écoles voisines pour définir les modalités d’échange mutuel d’informations, les besoins réciproques, les politiques d’information et de prévention, la sécurité aux abords de l’Etablissement.

I.2.2. Premier degré


Structure et modalités d'organisation du premier degré différencié :
• La première année comprend une première année commune et une première année différenciée. L'Etablissement a le souci de tout mettre en œuvre pour faciliter l’adaptation des élèves de première à leur nouvelle vie scolaire, surtout durant le premier trimestre. Moyens : diverses formes d’organisation (local unique par classe les premiers jours ; horaire définitif dès le 15 septembre ; organisation de plusieurs contacts avec les parents de ces élèves durant le premier trimestre ; lunch d’accueil en septembre).

• La première année commune comporte deux filières : une option latine (4 périodes/semaine) et une filière de remédiation en français et mathématiques (2 X 2 périodes).. En première année différenciée, l’accent sera mis sur l’apprentissage du français (8 périodes), des mathématiques (8 périodes) et de l’anglais (4 périodes) ; les élèves suivront 2 heures d’éducation par la technologie.

• Une première complémentaire est organisée au sein du degré, comprenant un regroupement partiel avec les cours de première année commune, six périodes de remédiation en français, math et langue, et deux périodes de soutien pédagogique.

• La deuxième année commune comprend plusieurs filières: soit avec remédiations obligatoires déterminées en fonction de lacunes éventuelles (en français, mathématique, et langue moderne), à la place des activités au choix; soit activités au choix (4h. à choisir entre latin, sciences économiques, initiation scientifique, renforcement en mathématique et/ou français). La deuxième année différenciée comprend 10 périodes de français, et 2 d’anglais.

• Enfin, l'Etablissement organise une deuxième année complémentaire du premier degré; le programme des cours est fixé en fonction des lacunes de chaque élève, au sein des divers cours organisés en 2ème année commune du premier degré et comprend 2 périodes de soutien pédagogique.
Objectifs poursuivis au premier degré :
• Mettre l’accent sur la connaissance de la langue maternelle et l’orthographe ; donner le goût de la lecture, obliger les élèves à recourir à la lecture ; cette action sera menée dans tous les cours, et est facilitée par la mise en place de bibliothèques de classe ainsi que par la fréquentation du Bibliobus, la visite de la bibliothèque des Chiroux, la rencontre avec des écrivains locaux.

• Créer les conditions favorables à l’acquisition des aptitudes, des connaissances et des méthodes de travail.
Moyens : poursuite de l’Ecole des Devoirs organisée chaque dernière heure des 4 journées complètes et conçue comme une école des Méthodes et Devoirs ; extension du nombre d’heures consacrées aux cours de remédiation ; maintien à tout prix de classes ou de groupes peu peuplés en première (18 élèves maximum).
• Dans le cadre de l’éducation à la santé, dispenser une information aux élèves de 2ème année par le Planning familial.

• Profiter des potentialités didactiques de l’environnement, en organisant des excursions proches (parc Intradel, site préhistorique de Wéris, Durbuy, Comblain, archéosite de Ramioul, site gallo-romain de la Malagne ...) et en organisant le passage du Muséobus.

• Prévenir et contrer le harcèlement et le décrochage en mettant en place une cellule restreinte (éducateurs, 2 professeurs, PMS) chargée d’identifier rapidement ce type de situation et d’intervenir.

• En première année, créer une occasion d’autonomie, d’entraide et de socialisation entre les élèves en organisant une semaine de classe de mer, avec partage des tâches quotidiennes ; lors de ce séjour, pratiquer l’interdisciplinarité entre les cours de français, sciences, géographie et histoire.

• Au terme du premier degré, informer, guider l’élève et l’orienter vers un projet de scolarité cohérent, en tenant compte de ses compétences et de ses désirs, en collaboration avec le CPMS qui organisera des séances d’information.

I.2.3. Deuxième degré général

• Continuer à amener progressivement les élèves à effectuer des travaux ou activités de recherche personnelle, d’après support écrit et/ou multimédia (ex : visite d’une bibliothèque publique, avec programme individuel de recherche).

I.2.4. Deuxième degré professionnel

• Donner aux élèves la possibilité de se familiariser avec les techniques actuelles, soit en acquérant l’outillage moderne, soit par des contacts avec les milieux professionnels : entreprises, divers salons. Utiliser les ressources des centres de compétences : Autoform (Liège), Centre Wallonie-Bois (Libramont), Epicuris (Villers-le-Bouillet). • Continuer à responsabiliser les élèves : élaboration de règlements propres à chaque atelier, formation à la sécurité, participation active des élèves à l’aménagement de leur lieu de travail, réalisation d’équipements utiles à la collectivité. • Option « Cuisine et salle » : organisation, pour une clientèle interne, de repas didactiques une fois par semaine. Organisation une fois par semaine de plats à emporter ou de commande à la carte pour une clientèle interne et externe. Gestion d’un site internet avec des propositions de menus et envoi par mail de ces menus à une clientèle extérieure.

I.2.5. Troisième degré général

• Poursuivre les actions entreprises au 2ème degré : formation à l’informatique, sensibilisation aux problématiques sociales.

• Préparer l’insertion socioprofessionnelle :
Développer les compétences requises pour la poursuite d’études supérieures (capacité à prendre des notes, à résumer, synthétiser, disserter, effectuer des recherches) .Informer les élèves sur les carrières et les débouchés : visites d’Etablissements supérieurs, participation aux opérations carrière, etc. ... Un professeur est chargé de centraliser et diffuser l’information générale sur les études supérieures ; chaque professeur diffuse l’information spécifique à son cours (ex. : cours de sciences ). Les membres du PMS effectuent des tests informatisés d’orientation et de motivation. Les élèves disposent de 10 journées de cours, à leur choix, pour se rendre en toute autonomie aux journées d’information organisées dans les Etablissements d’enseignement supérieur.
• Responsabiliser les élèves et développer leur autonomie, en leur confiant des missions au sein de l’Etablissement : gestion de cantines, participation à des campagnes ponctuelles (propreté des locaux, hygiène, respect des autres...), ou en leur permettant à titre individuel de participer à certaines actions extérieures (compétitions, visite d’Etablissements d’enseignement supérieur).

• Education à la démocratie et aux enjeux politiques (cf. supra).

• En 6G, réalisation d’un travail de fin d’études sur un sujet validé par les professeurs de plusieurs cours pour travailler les compétences transversales. Ce travail permettra une approche de la presse écrite et répondra aux objectifs del’éducation aux médias. Ce travail écrit s’accompagnera obligatoirement d’une présentation orale indissociable. Ces deux volets feront partie intégrante de l’évaluation certificative de fin de degré pour les cours spécifiquement concernés par le sujet, dont au moins le cours de la langue choisie pour la présentation (français, néerlandais, anglais, espagnol).

• Les principales filières organisées sont les suivantes : scientifique (math. 4 ou 6h. ; sciences générales 7h.) , sciences économiques, sciences sociales, mathématiques (6 ou 8 h.).

I.2.6. Troisième degré professionnel

• Préparer l’insertion socioprofessionnelle, en adaptant les cours aux exigences des métiers :
- Utilisation de l’outil informatique, dans la pratique du métier (divers logiciels adaptés aux sections), et dans les aspects administratifs (gestion de stocks, facturation, comptabilité) ; notions de correspondance (curriculum, lettres de demande, ...).
- Stages en entreprise ; visite d’entreprises; encouragement et développement des fabrications techniques. La durée des stages est fixée à 4 semaines par an, pour mieux éduquer aux réalités différentes de diverses entreprises. Le professeur titulaire et le maître de stage évaluent selon une grille inspirée des profils de qualification ; un rapport de stage est demandé à l’élève.
- Utiliser les ressources des centres de compétences : Autoform (Liège), Centre Wallonie-Bois (Libramont), Epicuris (Villers-le-Bouillet).
• Dans le cadre de l’épreuve de qualification intégrée, abolir la distinction entre les cours généraux et les cours de technique et de pratique professionnelles. Pour ce faire, regrouper les élèves de chacune des 3 filières (mécanique, menuiserie, cuisine). Les professeurs de français et de mathématique de chaque filière ont la possibilité de prester occasionnellement, avec accord du Chef d’Etablissement une heure hebdomadaire à l’atelier, en compagnie du professeur technicien et des élèves ; ils y interviennent dans le cadre concret des activités techniques, y activent les compétences prévues dans les profils de formation et y récoltent également les informations utiles pour adapter leur enseignement. Inversement, les professeurs de cours pratiques peuvent se rendre occasionnellement, avec accord du Chef d’Etablissement dans les cours généraux pour y assister leurs collègues de leurs connaissances techniques. Cette modalité d’organisation des cours permet également d’influencer favorablement les rapports entre les professeurs de cours généraux et leurs élèves des sections professionnelles, et donc d’améliorer la discipline et le travail scolaire.

• Les épreuves de qualification intégrées ont lieu en mars et mai-juin. L’évaluation prend en compte, outre les compétences techniques, les compétences relationnelles en français, et les compétences de mathématique en rapport avec l’option. Ces compétences sont évaluées « en spirale » à travers les épreuves intermédiaires et finale. Le processus se développe en 3 étapes : évaluation formative, remédiation, évaluation certificative.

• Options « Mécanicien garagiste » (5-6P) et « Electricité et électronique de l’automobile » (7P) : Remise en état de véhicules utilitaires à usage philanthropique. Vu la construction en cours d’un garage fonctionnel sur le site, faire de la section un pôle « mécanique automobile » sur le Condroz, et mettre en place les conditions de l’ouverture ultérieure d’une section « Carrosserie ».

• Options « Cuisine de collectivité » (5-6P) et « Traiteur-organisateur de banquets » (7P) : Organisation de repas ouverts aux extérieurs une fois par semaine. Gestion d’un site internet avec des propositions de menus et envoi par mail de ces menus à une clientèle extérieure. Organisation une fois par semaine de plats à emporter ou de commandes à la carte pour une clientèle interne et externe.


II. REUSSITE SOCIALE


Principes généraux :
• Assurer aux membres du personnel un cadre de travail agréable, convivial et confortable : confort des salles des professeurs et lieux de travail.

• Donner au personnel enseignant les outils pour préparer les cours : maintenance d’une salle de travail comprenant une véritable bibliothèque pédagogique et de recherche, un ou plusieurs ordinateurs reliés à Internet.

• Faciliter l’accès et l’utilisation de matériel pédagogique occasionnel : ordinateur mobile, matériel audiovisuel mieux inventorié ; optimaliser l’utilisation de ce type de matériel.

• Organiser in situ des formations utiles à la majorité des enseignants autour de problématiques communes : informatique, communication, prévention des assuétudes, sécurité, éducation à la citoyenneté... ; permettre une fréquentation raisonnable des diverses formations offertes.

• Faciliter la communication et la concertation. A la fois, soutenir les enseignants qui s’investissent concrètement dans divers projets et développer leur capacité d’autonomie en tant qu’adultes ; mieux exploiter les outils de communication existants : farde de notes de service, tableau d’affichage…
Cependant, ne pas perdre de vue que l’enseignement est fait prioritairement pour les élèves : chaque professeur doit avoir conscience qu’il reçoit parce qu’il donne, et non qu’il donne parce qu’il reçoit.



III.REUSSITE DE L’INSTITUTION


Principe : améliorer sans cesse l’image externe de l’Etablissement.

Moyens :
• Continuer à améliorer la communication avec les parents, en utilisant toute technique appropriée.

• Continuer à promouvoir le rôle culturel de l’Athénée dans la région, en mettant ses infrastructures à la disposition des clubs sportifs et culturels et en y jouant un rôle moteur (ex : sponsor).

• Continuer à promouvoir le rôle social de l’Athénée dans la région en mettant le restaurant scolaire à la disposition des associations pour y organiser divers banquets.

• Continuer à utiliser la presse : faire savoir, systématiquement, ce que nous savons faire ; mettre en lumière les possibilités pédagogiques ou autres offertes par nos infrastructures et notre matériel.

• Continuer à privilégier les rapports humains avec les représentants de tous les acteurs de l’enseignement et de l’éducation.


CONCLUSION
Cet inventaire des objectifs et des moyens que la Communauté éducative d’Ouffet a choisi de privilégier pour assurer ses missions et promouvoir la réussite globale de l’Etablissement n’est ni exhaustif, ni parfaitement explicite.

Par ailleurs, comment un texte, nécessairement succinct, peut-il rendre compte d’un vécu aussi évolutif que celui d’une école ? Un projet sans âme, même bien écrit, ne remplacera jamais un dynamisme réel et une constante réflexion sur notre métier.



  Retour à l'accueil