Don Mc Cullin

                              

Don McCullin est un de ces monstres sacrés du photojournalisme comme on n’en fait plus. De la génération des Robert Capa, Cartier-Bresson, Caron, et les autres… Toute sa vie, il a parcouru la planète dans tous les sens pour témoigner en noir et blanc des événements qui ont secoué notre monde. En 1961, il part à Berlin au moment de la construction du mur. En ‘64, il couvre la guerre civile de Chypre. Il suit la guerre du Viêt Nam 10 années durant. Un reportage sur la famine en Inde, en suit un autre au Biafra, puis au Bangladesh durant la guerre d’Indépendance où il témoigne de la famine encore et d’une épidémie de choléra. Il est à Beyrouth en 1976 au moment des massacres perpétrés par les phalangistes chrétiens. En 1978, il fait un essai photographique sur la pauvreté en Angleterre. De l’Afghanistan au Salvador où il sera grièvement blessé, du massacre de Sabra et Chatilla aux rives du Gange, McCullin a tout vu, tout senti, tout montré : la haine, la misère, la maladie, la souffrance… la mort aussi. “Mon but c’est de montrer la guerre telle qu’elle est: sordide et répugnante”, écrit Mc Cullin (1). “Pendant 20 ans, je n’ai jamais refusé une invitation à me rendre à une guerre ou à assister à une révolution. Pourquoi? Je peux sentir la raison mais je ne peux pas l’exprimer”. De ces années, McCullin est revenu vivant mais blessé dans l’âme plus que dans la chair. “Je veux maintenant photographier des paysages et des fleurs, je me condamne à la paix”. Outre ses photographies de reportage, l’exposition nous permet de découvrir une face cachée de l’œuvre de McCullin : une série de paysages tourmentés qui se révèlent comme une forme d’exutoire permettant à ce photographe de fuir ces masques de souffrances qu’il a immortalisés.

 

 

(1) Ces phrases sont extraites de sa biographie et sont reprises du Photo poche n°53, consacré à McCullin.
 

http://www.enmarche.be

 

West Hartlepool 1963

 

West Hartlepool 1963

 

US Marine commotionné

 

US Marine commotionné, Hué, Vietnam

 

 

CLICK IMAGE TO CLOSE WINDOW

 

CLICK IMAGE TO CLOSE WINDOW

 

CLICK IMAGE TO CLOSE WINDOW

 

 

Un femme palestinienne à Beyrouth, 1982.

 

Un femme palestinienne à Beyrouth, 1982.

 

 

 

Don McCullin was born in London in 1935. At the age of thirteen he won a scholarship for his painting to the Hammersmith School of Arts and Ctafts, but when his father died two years later he was forced to go out to work. He joined the RAF to do his National Sercive and became a photographic assistant working on aerial reconnaissance printing. During that time he brought his first camera, a Rolliecord.He began to photograph seriously, taking pictures of his friends which lead to his first professional break: a gang of people he knew was involved in the murder

 

http://www.artnet.com/artist/593617/Don_McCullin.html

http://www.christianaid.org.uk/donmccullin/gallery/main.html

Voir aussi:

8 photographes remarquables

Le lien entre photographie et peinture