Grammaire néerlandaise

XIX.Construction de la phrase

 

A. Proposition principale ou indépendante

 

Généralités :

 

Il existe deux possibilités.

a) la proposition commence par le sujet :

 

Jan

 gaat

morgen

naar Antwerpen

S

V

C1

C2

 

b) la proposition ne commence pas par le sujet :

                  

Morgen

gaat

Jan

naar Antwerpen

C1

V

S

C2

 

INVERSION  = INVERSION

 

L''inversion consiste à placer le sujet derrière la partie conjuguée du verbe.

                   Gisteren is Jan naar Antwerpen geweest.

Elle s'emploie comme en français dans les phrases interrogatives :

                   Gaat Jan morgen naar Antwerpen ?

C'est la façon normale de mettre un élément de la phrase en évidence en néerlandais.

                   Jan moet je helpen !

Comparez au français : C'est Jean que tu dois aider !  "C'est...que.." ne se traduit pas en néerlandais.

Attention : Certains mots ne provoquent pas d' inversion

1) les interjections

                   Mijnheer, U moet nu meekomen.

2) certains adverbes et locutions : kortom, met één woord, met andere woorden, inderdaad, anders gezegd

                   Inderdaad, hij heeft al betaald.

3) les conjonctions de coordination : en, maar, of, want

                       Je betaalt nu,   of je krijgt geen ticket.

Remarquez que dans ce cas il y a une virgule. Par contre, sauf s'il s'agit d'une subordonnée, le complément qui provoque l'inversion n'est jamais suivi d'une virgule.

  Ordre des autres éléments

a) La particule séparable vient en dernier lieu dans une proposition dont le verbe est à un temps simple

                   Ik nodigde onze vrienden uit.

b) Place des compléments d'objet

- Le complément d'objet direct précède le complément d'objet indirect, lorsque celui-ci est introduit par une préposition :

                   Ik geef een boek aan mijn vriend.

- Le complément d'objet direct suit le complément d'objet indirect, lorsque celui-ci n'est pas introduit par une préposition :

                   Ik geef mijn vriend een boek

                   Ik geef hem een boek

c) Place des compléments circonstanciels

- on place généralement hier et daar avant les autres compléments circonstanciels

                   Ik kom hier niet dikwijls.

-  le complément circonstanciel se place souvent devant le complément d'objet direct :

                   Ik gaf hem gisteren 1000 frank.

- le complément circonstanciel de temps se place généralement devant les autres compléments circonstanciels :

                   Ik ga ieder jaar naar Parijs.

d) Place de l'adverbe pronominal.

- Lorsqu'il est divisé, les compléments se placent normalement entre les deux parties :

                   Ik ga er ieder jaar naartoe

- les éléments non conjugués du verbe se placent derrière l'adverbe pronominal :

                   Ik zal er dit jaar naartoe moeten gaan.

e) Place de la négation NIET

- Elle se place normalement après le complément d'objet direct :

                   Ik ken die man niet.

- Elle se place avant le complément précédé d'une préposition :

                   Ik dacht niet aan de vakantie.

- Elle se place avant l'adjectif attribut :

                   Dat huis is niet mooi.

- Elle se place derrière le nom attribut :

                   Dit is mijn wagen niet.

f) Place du pronom réfléchi :

- proposition normale : S + V + pronom réfléchi + C

                   Hij waste zich vandaag zeer vroeg.

- inversion : C1 + V + S + pronom réfléchi +C2

                   Vandaag waste hij zich zeer vroeg.

                  

B.  Proposition subordonnée

Une proposition subordonnée commence par :

       - une conjonction de subordination : dat, omdat, hoewel, toen, als, etc...

       - un pronom relatif : die, dat, etc...

       - un mot interrogatif : wie, wat, waar, hoe, etc...

 

  Cas général

 

Le verbe se place à la fin de la proposition subordonnée

Hij        zegt              dat              Jan          morgen           naar Antwerpen           gaat.

 prop. principale      conj. sub.         S              C1                       C2                          V

 

ATTENTION :

a) Si le verbe de la subordonnée est employé à un temps composé, les auxiliaires zijn, hebben ou worden peuvent se placer avant ou après le participe passé.

                   Hij zegt dat hij Maria heeft ontmoet.

                   Hij zegt dat hij Maria ontmoet heeft.

b) Les auxilaires mogen willen, kunnen, moeten ainsi que zullen (zou, zouden) se placent  normalement devant l'infinitif :

                   Ze schrijven dat ze niet kunnen komen.

                   Hij vraagt of we zullen komen.

c)  malgré la règle générale, les compléments avec une préposition se placent  de préférence derrière le verbe :

                   Hij vraagt of we nog lang spelen met het wagentje.

  Cas particuliers

a) Propositions subordonnées de condition sans "als" ou "indien"

Comparez  :   Als je klaar bent , kunnene we vertrekken.

                      Ben je klaar, dan kunnen we vertrekken.  (= Si tu es prêt, nous pouvons partir)

                         V + S + C  ,  DAN  + V + S + C

Attention : la particule séparable se place à la fin d'une  telle proposition.

                 Bel je hem onmiddellijk op, dan heb je nog een kans.  (=Si tu lui téléphones immédiatement, tu as encore une chance)

b) Propositions subordonnées de concession introduites par  "al" ou "ook al"

 

                 Al  ben ik rijk, ik zal je toch helpen. (= même si je ne suis pas riche, je t'aiderai)

                      AL + V+ S + C ,  S + V + C

Attention : il n'y a pas d'inversion dans la proposition principale, qui contient fréquemment le mot "toch".