Le jeu de Merelles 

au Moyen-âge


 

Le livre des jeux d'Alphonse X


  
1. Introduction

 Le jeux de Merelle est un jeux de table pour deux joueurs. Popularisé au XIVème siècle, on retrouve néanmoins les traces de ce jeu dès la fin du XIIIème siècle en Europe occidentale et plus particulièrement en Espagne.  Archéologiquement, les traces de jeux similaires apparaissent en Egypte ancienne, en Israël et en Irlande.

  Il semble que le nom du jeu provienne d'un mot d'ancien français merel qui vraisemblablement voudrait dire pion ou marqueur. De même Morris, autre nom du jeu, pourrait être une mauvaise articulation du mot merel ou serait une déformation du mot Maure, nom des Arabes du Nord de l'Afrique qui aurait put importer le jeu en Espagne.


2. La table de jeu et les pièces
2.1 La table de jeu


  La table de forme carrée se compose de 24 points reliés entre eux par des lignes.
La table est vide en début de jeu. Les joueurs y placeront leurs pions alternativement.


2.2 Les pièces

2.2.1 Neuf pions

 Les joueurs commencent la partie en choisisant chacun neufs pions  de couleur ou de forme différente.

2.2.2 Règles de déplacement

 Les pions ne peuvent se déplacer que d'une seule case à la fois et en suivant les lignes tracées sur la table.
Il ne peut y avoir plusieurs pions sur la même case.
Un pion ne peut pas sauter une case déjà occupée par un pion.  Il arrive donc lors d'une partie qu'un ou plusieurs pions soient bloqués pendant plusieurs tours.


3. Déroulement du jeu
3.1 Placement des pièces


 Les joueurs décide celui qui commencera.  Ils peuvent décider que ce sera le hasard qui décidera en lançant par exemple des dés.
Les joueurs placent alors alternativement un pion à la fois sur un emplacement inoccupé de la table de jeu.

3.2 La partie
3.2.1 Les moulins


 Les joueurs à tour de rôle déplace un de leur pions pour essayer de former ce que l'on appelle un moulin. Il s'agit d'aligner 3 de ses pions sur un ligne marquée de la table.
Lorsqu'un joueur réalise un moulin, il peut capturer une des pièces de son adversaire. Il écarte alors un pion qui ne pourra être remis dans la partie.

3.2.2 Tour de jeu

 Les joueurs doivent déplacer à chaque tour un de leur pion même si ce déplacement lui est désavantageux.
 Si un joueur ne peux plus déplacer un seul de ses pions, il perd la partie.

3.2.3 Validation d'un moulin

 Les règles varient selon la possibilité de reformé un moulin en cours de partie avec les même pièces. Il est évident que si l'on ne contraint pas les joueurs, il serait simple de déformer un moulin et de le reformer à chaque tour. Il semble donc évident de contraindre les joueurs à réaliser un ou plusieurs mouvement avant de reformer le moulin.
 Cette contrainte ne s'applique pas pour les moulins qui seraient formés sur un ligne différente ou avec des pions différents.

  D'autres règles peuvent contraindre les joueurs à réaliser un nouveau moulin sur une ligne différente.

3.3 Fin de partie

 Pour faciliter la fin de partie et pour rétablir un équilibre, une règle spéciale peut être instaurée.
 
  Lorsqu'un joueur est réduit à 3 pièces, celui-ci n'est plus contraint à déplacer ces pièces sur les cases adjacentes. Il peut alors déplacer une pièce d'autant de case qu'il le souhaite en respectant les lignes de déplacement.

  Lorsqu'un joueur est réduit par son adversaire à seulement deux pions, celui-ci a perdu par l'incapacité à réaliser un moulin.



4. Variation du jeu
4.1 Variation à 3 pions

4.2 Variation à 4pions

4.3 Variation à 5 pions

4.4 Variation à 7 pions

4.5 Variation à 12pions

5. Conclusion

 Le jeu de Merelle semble donc être un jeu très ancien qui, pendant le Moyen-âge, était joué dans les tavernes ou chez les particuliers. Il appartient à la famille des jeux de réflexion et ne devait pas faire l'objet régulier de pari (contrairement au jeux de hasard qui étaient souvent des jeux d'argent).

  La table de jeu peut être directement gravée dans la table en bois ou dessinée à la craie. Les pions peuvent être des pièces de monnaies ou des cailloux.

6. Référence

Wikipedia
Musée Suisse du jeu



Le livre des jeux Alphonse X