Un remède contre la migraine  XVIIe siècle

 

"Il faut avaler trois grands verres d’eau et ensuite se promener. L’eau de vie mise dans le creux de la main et attirée par les narines y est utile. Lavez une bonne poignée de racine de patience ; faites-la bouillir dans deux pintes d’eau ; à la consomption de la moitié, passez la décoction par un linge et en buvez. Battez longtemps trois blancs d’oeuf avec un peu de safran, et appliquez-les au front, dans l’accès de migraine, étendus sur un linge. Appliquez sur le front, avec un bandeau, du poivre en poudre incorporé avec l’eau-de-vie."

D’après "La médecine et la chirurgie des pauvres, qui contiennent des remedes choisis, faciles à preparer, & sans dépense, pour la plupart des maladies internes & externes qui attaquent le corps humain" par***. Nombreuses éditions aux XVIIe° et XVIIIe siècles.

***Il s'agit de Dom Nicolas Alexandre (1654-1728), bénédictin et »médecin français du XVIII siècle. La première édition est de 1714.

 

Autre ouvrage du  XVIIe siècle,  Hecquet, Philippe (1661-1737). "La médecine, la chirurgie et la pharmacie" à consulter sur : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k287634