GRETRY, André

Liège le 8 février 1741-1813

 

 

 

 

 

 

Final de 

Zémire et Azor

Le château de Fontainebleau fut au XVIIIe siècle, durant les règnes de Louis XV et de Louis XVI, le lieu de création privilégié de nombreux spectacles. Lorsque la Cour séjournait, à l’automne, quatre à six semaines, à Fontainebleau, le château était le lieu d’une intense activité théâtrale. Comédiens français et italiens s’y retrouvaient avec les interprètes de l’Académie royale de musique pour de brillants spectacles dès les années 1750 et jusqu’en 1786, date du dernier séjour de la Cour à Fontainebleau. Le théâtre du château avait été aménagé en 1725 sur les dessins de Robert de Cotte, avec un décor sculpté notamment par les frères Slodtz, dessinateurs des Menus-Plaisirs du Roi. Le répertoire se composait d’opéras, de ballets et de pièces de théâtre. Parmi les ouvrages importants figurent notamment des opéras tels Dardanus ou Anacréon de Jean-Philippe Rameau, Le Devin de village de Jean-Jacques Rousseau, mais aussi des opéras-comiques de Niccolò Piccinni (Didon) ou de Grétry (Zémire et Azor, Richard Cœur de Lion, La caravane du Caire).