Gabrieli Andrea

1510 - 1586

Biographie   Chronologie   extrait(s)

Biographie

Elève d'Adrian Willaert à Saint-Marc de Venise, Andrea Gabrieli dut y être chantre après 1536. Il fut peut-être organiste à la cathédrale de Vérone vers 1550. Dans sa jeunesse, il semble avoir voyagé en Bohême et en Rhénanie. En 1562, il entreprit, en compagnie de Roland de Lassus, un voyage en Bavière, Autriche et Bohême, qui lui permit de nouer des relations importantes avec les souverains locaux. De retour à Venise, il fut nommé second organiste de Saint-Marc en 1564, puis premier organiste de cette même basilique en 1584 et occupa ce poste jusqu'à sa mort. Son neveu Giovanni prit alors sa place au premier orgue et s'occupa de l'impression de plusieurs recueils de pièces de de son oncle. La réputation d'Andrea Gabrieli s'étendait dans toute l'Europe : Lassus lui rendit plusieurs fois visite, et il eut pour élèves, outre son neveu Giovanni, le théoricien italien Lodovico Zacconi, les Allemands Hans Leo Hassler et Gregor Aichinger.

Extrait(s)

  Credo

Agnus Dei de la Missa Brevis à quatre voix

Voir aussi:

   Adrian Willaert vers 1490 (Bruges ?) - 17 décembre 1562 (Venise)

Compositeur franco - flamand né à Bruges ou à Roulers, il étudia à Paris avec Jean Mouton vers 1514-1515. Il exerça ses activités musicales en Italie entre 1510 et 1520 (il fut chantre du cardinal Hippolyte d'Este à Ferrare de 1515 à 1520).

De 1522 à 1525, toujours à Ferrare, il fut au service de la cour d'Alphonse Ier d'Este.

De 1525 à 1527, il fut chanteur à la chapelle archiépiscopale d'Hippolyte d'Este (fils d'Alphonse) à Milan.  

Willaert exerça pendant trente-cinq ans la charge de Maître de chapelle à Venise, de 1527 à sa mort, ce qui lui permit de s’entourer des meilleurs instrumentistes de son époque, en particulier lorsqu’il s’agissait de former des ensembles de “pifferari”, des instrumentistes à vent. Le double choeur de la basilique - deux tribunes se faisant face, chacune avec un chœur et un orgue - lui permit d'aborder une écriture polychoral d'un nouveau style, avec des effets spatiaux innovants. Willaert forgea un langage réellement nouveau : le style vénitien, qui fut ensuite poursuivi par ses élèves, parmi lesquels De Rore et Gabrieli.

 

Durant cette période, il effectua au moins deux voyages en Flandre (entre autres à Bruges et à Anvers), et mourut le 17 décembre 1562 à Venise.