GABRIEL FAURE

Pamiers, 12 mai 1845 / Paris, 4 novembre 1924.

 

 

3 premières minutes du 

Cantique de Jean Racine

 

Verbe égal au Très-Haut, notre unique espérance,

Jour éternel de laTerre et des Cieux,

De la paisible nuit nous rompons le silence,

Divin sauveur, jette sur nous les yeux!

Répands sur nous le feu de ta grâce puissante,

Que tout l’enfer fuie au son de ta voix,

Dissipe le sommeil d’une âme languissante,

Qui la conduit à l’oubli de tes lois!

O Christ, sois favorable à ce peuple fidèle

Pour te bénir maintenant rassemblé,

Reçois les chants qu’il offre à ta gloire immortelle,

Et de tes dons qu’il retourne comblé!

 

Jean Racine

 

lLe texte n'est pas chanté intégralement par chacune des voix mais tantôt par une voix seule, tantôt par une combinaison de certaines voix, tantôt par toutes les voix. Ainsi les basses ne chantent-elles pas "de la paisible nuit" (troisième vers) mais reprennent directement sur "nous rompons le silence".