Boîte à outils

SAINT-GERY

La Prédication de saint Géry
L'Instruction pastorale
Peinture flamande - Écoles du Nord

Maître de la vue de Sainte-Gudule
(approx. de 1470 à 1480)

Musée du Louvre
Pays-Bas - XVème siècle

Aile Richelieu - Deuxième étage - Salle 04

 

Né à Carignan (Ardennes), il est remarqué par l’évêque de Trèves qui l’ordonne diacre. Après avoir exercé son ministère dans sa région natale, il est élu évêque par le peuple de Cambrai, et sacré par l’archevêque de Reims entre 584 et 590. Hanté par le souci des captifs et des esclaves, il s’efforce de leur procurer soulagement et délivrance. Il assiste au concile de Paris en 614.

Son culte est répandu et son prénom fréquent dans tout le Nord de la France ainsi qu’aux Pays Bas. Il est patron du diocèse de Cambrai.

St Géry arriva à Bruxelles vers l'an 600. A cette époque, on s'en rappelle, un dragon dévastait nos campagnes, nos bois et nos marais. Géry, ayant déjà terrassé un autre dragon à Cambrai, s'attaqua à celui-ci. Celui de Bruxelles était plus costaud que le premier. Une belle bête! Notre intrépide ecclésiastique lança son étole autour du cou du dragon et le traîna jusqu'au bord de la Senne où il le noya.